7 trucs pour passer de bonnes fêtes de fin d’année sans votre ex. – Coaching

fetes sans mon exUne chose est certaine, si jamais vous vous présentez pour le dîner de Noël avec le regard sidéré de la personne qui a été abandonnée, il y a peu de chances que les vacances de fin 2012 restent gravées dans votre mémoire comme un bon souvenir.

Voici une petite sélection de choses à faire ou à éviter pour faire du marathon de Noël / Nouvel An une formalité.

Avoir quelque chose à dire

Si vous n’avez rien fait d’autre que de vous faire larguer en un quart, devinez de quoi nous allons vous parler. Le but est de couper l’herbe sous le pied à cette vicieuse tante Jacqueline qui vous demandera devant toute la table « Alors, ma chérie, de quoi tu parles? »

Un vol en planeur, une nuit sous un igloo, la spéléologie, etc.

Soyez au top, physiquement

Si vous vous prêtez à l’idée que vous avez l’air fatigué, déprimé ou autre, personne ne s’empêchera de vous le signaler plus ou moins finement. La bonne nouvelle est que si vous êtes en mode «nouvelle coiffure / manucure / yeux enfumés / FMshoes» ou «veste / chemise / rasé / chaussures cirées», personne ne pourra plus l’aider à le dire à haute voix.

Préparez vos entrées

Que ce soit Tata Jacqueline ou votre petite cousine, passez en revue les récentes mésaventures de tous les convives. Vos parents seront vos précieux alliés et ne doutez pas de l’effet que vous aurez en demandant à votre oncle où se trouve son philosophe et à votre grand-mère des nouvelles de parents éloignés.

A consommer avec modération

Que vous ayez ou non de l’alcool joyeux, il y a trop de monde lors des fêtes de famille pour que vous puissiez vous permettre de parler mal.

Malgré cela, des toasts

Ne doutez pas que vous voulez faire la fête. Si vous en avez envie, vous pouvez même porter un toast aux « absents » en suggérant qu’ils ne savent pas ce qu’ils manquent.

Évitez les terrains glissants

Même s’il fait sec, refusez catégoriquement de parler de votre ex ou de votre rupture.

« On est là pour passer un bon moment, il n’y a aucune raison pour que ça s’arrête » finira de convaincre les plus curieux

Mieux vaut partir tôt avec panache que de rester déprimé

Si vos esprits chutent pendant la soirée, faites semblant de n’importe quoi et partez. Si vous restez avec une tête funéraire, vous ne pourrez pas la cacher. Les huîtres et les maux d’estomac sont les ingrédients de l’excuse imparable.

Avez-vous d’autres astuces? Partagez-les dans les commentaires!

Retrouvez les 30 autres chapitres de l’auteur de cet article >>

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*