Comment gérer sa colère lors d’une séparation – Se remettre d’une rupture

Contenus, Table des matières, Contenus de la page

Capture d%E2%80%99e%CC%81cran 2018 12 11 a%CC%80 12.36.47

Que faire lorsque la colère vous submerge de plus en plus souvent et de plus en plus fort. Est-il acceptable de ressentir une telle colère lors de la séparation?

Tout d’abord, je veux vous dire que toutes les émotions que nous ressentons sont normales.

Les émotions nous disent ce qui se passe à l’intérieur de nous, si les situations dans lesquelles nous vivons nous conviennent ou non, si nos besoins sont satisfaits ou non, etc.

Ils sont donc une mine précieuse d’informations.

C’est pour cette raison qu’il est important de se donner le droit, la permission de les vivre.

Quand ils montent en nous, au lieu d’essayer de les supprimer, faisons-leur de la place.

Demandons-leur ce qu’ils veulent nous dire? Quel est le message qu’ils veulent nous envoyer?

Sinon, l’émotion devient comme un enfant de 3 ans à la recherche d’attention. Plus nous le rejetons, pire c’est.

Il ne lâchera pas tant qu’il n’aura pas obtenu ce qu’il veut.

Qu’est-ce que la colère?

Pour en venir à la colère, sachez que vous êtes en colère contre ce que vous identifiez comme étant responsable de votre frustration.

Vous êtes donc en colère contre l’obstacle à votre satisfaction.

Il vous envoie un signal que vos désirs et besoins ne sont pas satisfaits.

La colère est toujours ressentie envers quelqu’un ou quelque chose. Nous voulons «faire» pour «nous faire vivre» une telle chose.

En fait, la colère est un état d’impuissance et de perte de contrôle. Comprendre cela est la clé pour faire face à la colère.

Se sentir impuissant, c’est sentir qu’on nous impose quelque chose qu’on n’a pas choisi, qu’on n’a pas voulu et pour lequel on ne peut rien faire. Nous sentons que nous n’avons plus de pouvoir. Et il est facile de tomber dans un état de victime.

Une victime est une personne qui vit une situation et est impuissante à y faire face.

Plus vous vous sentez impuissant, plus vous êtes en colère. C’est extrêmement frustrant de perdre son pouvoir.

Ce que vous devez comprendre, c’est que personne ne vous a enlevé votre pouvoir.

C’est une perception de votre cerveau. Vous avez toujours votre pouvoir. Vous pouvez choisir de le reprendre.

Il est certain que reprendre votre pouvoir ne ramènera pas votre conjoint, qu’il n’effacera pas ce qui s’est passé.

En revanche, il vous permettra de choisir de vivre la situation à votre guise.

Vous pouvez choisir de vous laisser détruire par ce qui se passe car vous pouvez choisir de vous dire que si la vie a mis cette épreuve sur votre chemin, c’est pour une raison.

Solutions pour mieux gérer votre colère

En terminant, accueillir sa colère ne signifie pas en être submergé au point de ne plus être soi-même. Je vous propose donc deux techniques pour mieux le gérer:

La première consiste à faire des exercices de vapeur quotidiens: cela peut aller de frapper dans un sac de boxe à écrire toute votre colère sur une feuille, à crier dans la forêt, etc.

Laissez-la sortir.

L’autre technique consiste à apprendre à gérer ses émotions.

C’est-à-dire, apprendre à reconnaître ce qui vous entraîne dans la spirale de l’émotion pour mieux y réagir.

Si cette technique vous intéresse, je vous invite à écouter ma vidéo Comment gérer vos émotions.

Marie-Soleil Cordeau est coach, spécialiste du bien-être amoureux.

Elle soutient les femmes qui vivent une séparation en les aidant à avancer sereinement, à reconstruire leur estime de soi et leur confiance en elles pour leur permettre d’être bonnes avec elles-mêmes et de retrouver leur capacité à tomber amoureuses.

Téléchargez son ebook gratuit: « Redécouvrez votre joie de vivre et reconstruisez votre vie après une séparation ».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*