Faut-il bloquer son ex sur Facebook ? – Contacter son ex

Capture d%E2%80%99e%CC%81cran 2018 08 16 a%CC%80 10.38.48

Ah les réseaux sociaux … ces lieux fictifs où hypocrisie, rumeurs, mensonges et apparences règnent en maître!

Avant même de répondre à la question sous-jacente au titre de cet article.

Permettez-moi de vous poser une question simple: combien de contacts que vous avez ajoutés au site bleu sont en fait vos amis dans le monde réel?Combien d’entre eux rencontrez-vous régulièrement (si vous les avez déjà rencontrés)?

Combien de publications voyez-vous par jour, disant « Je n’ai absolument rien à voir avec ça »?

Ok, maintenant que le cadre est défini … nous pouvons discuter et essayer de nous intéresser à votre ex!

Le virtuel c’est le vent!

Désolé pour cette introduction quelque peu violente, mais certains sujets nécessitent une réaction musculaire.

En effet, après une rupture amoureuse, beaucoup de gens se penchent sur les détails, se penchent sur des paramètres qui n’ont absolument aucune signification matérielle.

Ce qui peut se passer derrière un écran, quoi que nous puissions voir (photos, statut, « likes » …), c’est seulement du vent, du vide, rien.

Tant que vous continuez à espionner chaque action de votre ex et à vous lancer dans une crise d’anxiété chaque fois que vous n’aimez pas une publication, vous resterez malheureusement empêtré dans votre état de dépendance émotionnelle.

Alors OUI, bien sûr, vous devez bloquer votre ex.

Sortez-le, sortez-la!

Pas par vengeance ou par colère, mais simplement par pure logique: pourquoi s’intéresser au profil public (loin de la réalité du terrain je vous le rappelle) d’une personne qui vous met de côté? Aimez-vous souffrir?

Si je bloque mon ex, il / elle ne verra plus mon profil

Oui, c’est le principe!

Si nous parlons de Silence Radio dans presque tous nos articles, c’est parce que c’est utile, nécessaire.

Comment voulez-vous que votre ex ressente le vide que vous laissez, s’il voit vos publications, vos photos, vos réflexions et comprend que cela lui est souvent adressé?

Pensez-vous honnêtement que vous allez retrouver une personne avec qui vous avez partagé votre intimité via un réseau social?

Non. Vous devez vous protéger, commencer à vivre seul, à retrouver votre indépendance.

En fait, pour aller encore plus loin que la simple suppression de l’amitié virtuelle existante avec votre ex, vous devez simplement supprimer vos insertions et essayer de vivre dans le monde réel plutôt que de vous morfondre sur un écran!

Là au moins, vous auriez le mérite de créer du mystère, de l’inattendu!

Facebook, cet endroit inutile

La raison pour laquelle je me fâche est que j’ai fait exactement l’erreur que vous suppliez aujourd’hui de ne pas commettre.

Il y a quelques années, je me suis fait larguer. J’ai ensuite passé mon temps à surveiller les signes de vie de mon ex sur Facebook.

Juste pour savoir ce qu’elle faisait, avec qui elle était, si elle allait bien … et si elle pensait à moi.

Tout ça pour quoi?

Pour finalement me rendre malade et faire des films qui aurait pu gagner 10 Oscars, pas de problème.

Ce que vous devez comprendre, c’est que le monde virtuel n’est qu’une image, un reflet qui n’a absolument aucune valeur, cela ne veut rien dire.

Continuer à prendre les informations déversées par votre ex, c’est vous autoriser à souffrir pour rien et à risquer des malentendus, des réactions disproportionnées.

Bien qu’entourés de technologies plus puissantes les unes que les autres pour nous permettre de communiquer, il semblerait qu’elles favorisent également l’isolement et la biaiser les relations humaines.

Ne laissez pas les médias sociaux prendre le pas sur votre existence et ne vous torturez pas trop.

Vous avez bien mieux à faire que ça!

Ce que votre ex peut dire ou écrire sur Facebook n’est pas sur le point de changer le cours de votre histoire.

Alors oui, bloquez-le sans regrets ni remords.

Après tout, la reconstruction commence lorsque tout le monde retrouve une partie de sa liberté!

Article à lire aussi: Comment récupérer son ex grâce à facebook?

Antoine Peytavin

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*