La technique pour séduire dans les transports – Séduire son ex

Capture d%E2%80%99e%CC%81cran 2018 08 17 a%CC%80 10.49.25

Prenez votre train ou votre bus en bonne compagnie

Devinette: nous sommes souvent mal placés dans nos chers bus ou nos adorables trains longs et ennuyeux mais il y a une activité très agréable à ses places.

Je vous laisse deviner: c’est joli, séduisant et sexy et elle est assise juste à côté de vous…

Tu as deviné ? Alors suivez le guide amigo! Voici un nouvel environnement pour séduire: les transports en commun.

Nous prenons presque tous les bus, RER ou trains lorsque nous nous rendons sur notre lieu de travail ou à d’autres fins.

Ces lieux, comme le centre commercial (voir article précédent), contiennent des centaines de jolies demoiselles qui vont et viennent constamment.

Donc, les attentes en solo sans fin ou les siestes inconfortables et bonjour au jeu de drag.

Pour moi, les lieux de transport sont des lieux clés pour pouvoir séduire les femmes, et oui il y en a beaucoup, il y a de tout et pour tous les goûts.

1- Mettez-vous artificiellement dans le bon état d’esprit

Il est important de pouvoir flirter quand on décide de courtiser toutes ces jolies femmes donc la première règle est de supprimer notre ego.

Je crée mon état d’esprit: je vide mon esprit jusqu’à ce que je me sente aussi détendu et naturel que possible.

Une fois cet état zen en moi, ma respiration ralentit et je suis en harmonie avec moi-même et avec mon environnement (presque conscient ^^).

Pour me motiver, je pars du principe que la séduction est un jeu où je suis … un joueur, ce n’est ni plus ni moins qu’un jeu: échouer ou envoyer se promener, on s’en fout vraiment, rouler est un jeu !!!

Bien sûr je n’oublie pas que je suis un homme, et qu’en tant qu’homme j’ai le désir de séduire les femmes donc rien de plus naturel que d’être séductrice.

Cela prouve que nous sommes toujours un homme et que nous aimons les femmes.

Dans cet état, je me sens bien, ce qui implique que j’ai travaillé sur mon style pour me sentir bien.

Voilà, je suis prêt à passer à autre chose!

2- Où s’adresser?

Il existe 4 types d’environnements pouvant être abordés (que ce soit dans les bus, les trains ou les métros):

A-Le transport lui-même: les femmes sont assises là dans leurs soucis, tout le monde est immobile et dans leurs pensées.

B-La gare ou le quai: lieu où ces douces colombes, comme nous, se déplacent d’un point a à un point b ou statiques pour attendre leur moyen de transport.

C-Le lieu de circulation (couloirs de gare ou moyen de prendre le bus): il s’agit de l’itinéraire que nous empruntons depuis notre lieu de départ pour accéder à notre train / bus ou au transport vers un autre; les dames s’y déplacent beaucoup mais suivent une direction appropriée.

D-Les lieux de repos: restaurants, tabacs, cafés ou magasins à proximité des lieux de transports: où tous et surtout prennent un petit moment de détente.

3- Approcher les marins!

Séduire une femme sur la route n’est pas aussi compliqué que cela puisse paraître. En réalité, c’est même assez simple.

Dites-vous que dans ces endroits, pas d’excuses si nous n’allons pas aborder une fille que nous avons décidé d’approcher auparavant car elles sont dans des positions presque immobiles et donc nous ne pouvons pas dire « bien, elle m’a échappé » ou quelque chose comme ça.

4- Vamos amigos !!!

Nous allons « les gars » c’est fermé, 1-2-3 aller; 3 secondes pour lancer la collision pour éviter de mélanger les pinceaux (cette fameuse règle des 3 secondes bien connue des grands charmeurs).

Nous y voilà, nous y voilà, nous quittons la maison, le travail de notre ami qui nous a reçus pour la merguez, peu importe: nous sommes sur le chemin qui nous mène au bus ou au train, bon le plus simple dans ce cas figure, c’est le chemin qui nous mène de la gare au train en question car avoir des gens dans les chemins menant au bus n’est pas très courant.

Nous avons validé le ticket à la gare Montparnasse et nous roulons dans les voies menant aux métros donc le mien à l’époque était 4 jusqu’à la station Châtelet.

Et là on fait le tour et on croise ces gazelles douces ou on les double aussi.

Je tombe sur une jolie cigogne (allez hop j’y vais « 1-2-3 allez, zen, détendu, bien dans ma peau, aussi naturel que possible; je suis dans le jeu allons-y !!!)

« Bonjour mademoiselle, excusez-moi »

(Politesse, sourire et une bonne source naturelle)

« Pourriez-vous me dire où se trouve Metro 4 parce que je suis perdu ici »

La petite technique efficace pour s’échauffer et initier la communication de « la demande d’information ».

Elle: « oui, donc tu vas …? » « 

Moi « merci mademoiselle, vous êtes très serviable et permettez-moi aussi de vous faire un petit compliment, je vous trouve très jolie, vous avez vraiment un très beau look »

On se retrouve avec une formule polie et un petit compliment. Eh bien, selon ce qui suit, si elle se montre touchée ou ouverte à la communication, il est temps de la remercier de sa sympathie et de l’inviter à prendre un peu de jus.

De toute façon, si ça ne va pas plus loin, on échauffe «pas de stress» puis on se dit que chaque échec ou non embarquement stimule en nous ce feu, le feu du désir de la femme qui petit à petit nos tentatives nous rendront confiants , excité, stimulé!

C’est un jeu, n’oublie pas, c’est drôle et quand tu gagnes c’est du nirvana et puis comme tout jeu, tu dois essayer, essayer encore et encore mais toujours avec le sourire. Vous ne devez pas être un mauvais joueur sinon zou!

5- La technique du touriste perdu

Nous ne rencontrons pas la fille de face mais marchons à côté d’elle, en fait elle se dirige dans la même direction que nous.

Allez, un exemple concret et drôle: je dépasse une belle fille exotique, bien élancée avec un air assez sympathique et dans mon excitation croissante (j’ai dû approcher 2-3 filles pour des conneries juste avant, juste pour me réchauffer) I ralentir et mettre en mouvement ce que j’appelle « jeu de rôle ».

Je regarde partout, l’air perdu et je me tourne vers elle:

Moi « Excusez-moi mademoiselle, je suis vraiment perdu, je ne suis pas d’ici, j’essaie de trouver l’accès au métro 4 mais je ne trouve pas mon chemin »Elle « Pas de problème, tu dois y aller ……. »

Moi « Merci beaucoup mademoiselle, c’est très gentil de votre part »

J’avance et … je refais la même chose, je me tourne à nouveau vers elle; là, j’ai marqué un point parce qu’elle semble maintenant amusée par la situation.

Moi: « Je suis vraiment désolé mais je suis vraiment perdu ^^ »

Cool, cool moi: « Merci encore » et puis un stupide Bla Bla sur un bon conte de ma situation touristique: « Je ne suis pas du coin, je n’ai pas l’habitude de ce genre de stations …. »

Elle: « D’accord, écoute, je vais t’accompagner parce que je vais dans ce métro »

Et puis: « Si cela ne vous dérange pas, nous pouvons discuter un peu pendant le voyage »

Elle: « Oui, pourquoi pas »

Moi: « Tu es de la région, tu vis dans la région, c’est très joli ici, j’aime bien mais c’est plein de monde … .. »

Elle: « En fait, je viens ici de temps en temps ……. »

Puis nous avons échangé nos prénoms, pris le même métro et avant de nous séparer à la station Châtelet, échangé nos numéros de téléphone.

L’art de traverser une adorable colombe de face ou de profil et de jouer au jeu touristique perdu peut sembler fou, mais je n’essaie pas de vous donner des techniques de « mort », mais de vous dire que nous pouvons obtenir des résultats simplement.

6- La gare ou l’arrêt de bus

Ce sont de bons endroits mais où vous n’avez que 3 secondes pour commencer le jeu. Expliquons: que ce soit le bus ou le train, peu nous importe, le problème, ce sont les jolies filles qui attendent désespérément le train ou le bus de banlieue.

Allez, elle s’ennuie, c’est parti:

Moi: « Bonjour mademoiselle, excusez-moi »

Moi: « C’est bien ici … Aller à la nation? »

Le truc de l’intelligence, ça nous permet d’initier le contact sans être libéré directement, ça nous permet aussi d’analyser la situation et voir si notre « cible » réagit bien ou non.

Eh bien, si on nous envoie faire une promenade à ce stade, c’est que la petite dame a un gros problème alors basta!

Une fois informés et bien allons-y, continuons avec un bon compliment ou mieux: nous avons le temps de discuter de notre environnement:

« Merci, je trouve cet endroit sympa mais les gens ne sont pas très ouverts ici »

Cette astuce est terrible, elle consiste à jouer la personne qui vient d’une ville où les gens sont hyper-communicatifs et étonné de si fermement. Peu importe sa réponse, tant qu’elle ne nous regarde pas comme une martienne, sinon nous sommes virés!

« Il est difficile de s’y habituer ici, j’ai l’habitude d’être ouvert aux autres depuis longtemps, le dialogue est bon quand il n’y a pas de mauvaises intentions bien sûr mais ici les gens sont tellement fermés … »

La dame intéressée voudra nous prouver qu’elle n’est pas comme tout le monde:

« Oui, c’est vrai que les gens devraient être plus ouverts mais ici, on ne peut pas faire confiance à tout le monde …… »

Bref à ce stade, elle fait tomber ses barrières et nous dévoile ses pensées; nous continuons à parler de l’environnement qui nous entoure, puis passons au transport, par exemple, pour rebondir après la connaissance.

Parlez-lui comme une sœur, si elle est intéressée, elle voudra nous séduire; sinon bien, nous aurons bien exercé avec cette charmante sirène.

À ce stade, nous avons divers sujets pour alimenter la conversation: les transports, l’environnement, l’activité qui nous emmène dans ce lieu obligatoire.

En résumé vous vous approchez tranquillement « sans stress » en lui demandant ce que vous voulez (sa main, un peu tôt ^^) ou alors vous lui glissez une petite impression d’approche du type:

« Il y a pas mal de monde ici »

« D’accord, j’espère que je n’attendrai pas trop longtemps »

Ou un bonjour sera le bienvenu et puis comme il est statique, il vous le rendra. Sinon, le sondage n’est pas mauvais:

« Excusez-moi, ne pensez-vous pas que c’est un peu spécial comme endroit ici pour une halte? » « 

Un peu d’humour à changer:

« Dis-moi, je suis belle avec ce maillot? » Parce que j’avoue me sentir à l’étroit. « Comment une si jolie jeune femme peut-elle s’attendre à un bus, vous devriez avoir un chauffeur de luxe »

« Excusez-moi, c’est pour une enquête: que pensez-vous de l’inconfort des transports et de leurs retards répétés? »

Au mieux, elle rit, surprise ou on rit tout seul (lol)

Moi: « Dis-moi, j’ai un ami qui te trouve vraiment superbe »

Elle: « c’est qui? »

Moi moi « 

7- À l’intérieur du bus / train / avion

C’est le plus dur, le plus délicat mais celui qui peut nous donner les meilleurs résultats une fois lancé.

Nous apercevons une belle femme au loin; on y va, on ne va pas … 3 secondes pour prendre une décision sinon c’est M. Frustration qui nous accompagnera pendant ce long voyage.

Allez, c’est un jeu, on est chaud et chaud, allons-y

Nous nous asseyons tranquillement près de la miss sans toutefois la coller trop (à côté d’elle pas trop coincée dans le bus, plutôt devant ou en diagonale si nous sommes dans le train).

Pourquoi ? On me dit à l’oreille droite, eh bien c’est simple, notre chica a besoin de son espace d’intimité et surtout à ses places là-bas …

Alors collez-le et vous verrez qu’il faudra moins de 3 secondes pour disparaître.

Discrètement et non comme un nanar regardant une statue d’or, nous essayons d’analyser son attitude; si elle est tendue, détendue, fatiguée ou occupée; bref et une fois que nous avons détecté notre attitude, nous l’aborderons de manière symétrique … c’est conceptuel 😉

8- Flirter Julia, la fille stressée

Eh bien, elle est tendue et son nom est Julia, là, vous devez être doux comme un agneau et essayer l’approche silencieuse sans montrer vos intentions:

Moi: « Excusez-moi, la direction du train / bus / avion est cet endroit? (Pour l’avion si vous ne savez pas où vous allez, il fait chaud amigo) »

Si ça se passe bien => Elle nous répond, ouf !!

Si ça ne va pas => Pas de réponse ou un « je ne sais pas! », Bon là on peut sommeiller en paix en lâchant un petit « excusez-moi » au cas où, elle aura des remords ^^

A cette époque, continuons sur notre environnement et non sur lui car nous risquons l’exclusion:

« Je ne suis pas trop habitué aux transports en commun, je trouve ça un peu difficile à naviguer »

Si elle continue la conversation, elle sera moins tendue afin que nous puissions lui demander où et après son activité.

« Moi, je vais à Evry, ce n’est pas très proche et toi, tu ne vas pas aussi loin? »

« Je vais en fait à une réunion sportive avec des amis … et toi, tu pars pour le travail? » « 

A ce niveau, si ça discute bien, on peut rebondir sur le béton mais attention au transport n’oubliez pas que les femmes n’y sont pas très rassurées donc évitez les questions de style Cash (directes):

« Où allez-vous exactement? » « Vous êtes sans travail ou hors de la maison d’un ami? » « 

« Tu prends souvent ce train? » « 

Parlez de vous, montrez-vous en lui montrant que vous êtes un homme en bonne santé (que vous buvez du lait, elle s’en fiche) et posez-lui indirectement la question comme les exemples ci-dessus.

Allez, amusons-nous, le petit «humour» approche:

« Dis-moi mademoiselle, tu sais s’il y a un distributeur ici, j’ai soif! » « Insensé mais ça marche. » Excusez-moi, je pensais que s’il y avait de la musique dans le train, ce serait plus convivial, qu’en pensez-vous? « (Enquête humoristique, elle se détend ou elle se coince)

« Excusez-moi, auriez-vous le temps s’il vous plaît? » « 

« D’accord, laisse tomber cette technique ne fonctionne plus, je ne suis définitivement pas bon » (auto-dépréciation)

« Pardonnez-moi, ça ne vous dérange pas si je me mets vraiment à côté de vous, j’aime la compagnie des femmes désolées » (live macho mais gifle au visage)

« Excusez-moi, puisque nous sommes sur le même siège, ça ne vous dit pas de vous connaître, ça nous occupera au moins et puis c’est sympa et puis on ne sait jamais » (tant qu’il y en a) est l’espoir)

Maintenant que nous avons dragué Julia tendue mais redevenons calme, mais hélas elle a un petit ami et elle l’aime beaucoup.

Si elle vous parle d’un ami, ce n’est pas forcément vrai alors continuez l’approche, si elle insiste, on abandonne et on va chez Cyndie, sa voisine détendue.

9- Flirt Cyndie, la fille décontractée

Plus simplement, nous pouvons essayer l’approche silencieuse de l’intelligence ou l’approcher plus concrètement sur elle-même:

« Excusez-moi, mademoiselle, qu’est-ce que vous lisez comme un livre, j’aime vraiment les romans alors ma question m’a un peu échappé? » Si elle lit un livre « C’est un joli portable, n’est-ce pas un peu trop fragile? » Si elle est manipuler un ordinateur portable

« Je pense que vous avez un joli sac à main » elle expose ou manipule son sac (ne dites pas que si elle le fouille, cela lui fera peur)

« Le temps n’est pas mauvais aujourd’hui » si elle regarde le paysage

« Je peux vous faire un petit compliment, je vous trouve très charmante (style 93) »

« Vous avez de jolies bagues » si elle porte des bagues (pas de mariage, sinon essayez de voir sa loyauté …)

Bref si vous en avez envie, rions un peu et si ça marche, tant mieux!

« Mademoiselle, vous avez un sourire extraordinaire, il est fabuleux! » « (Train bluffer) » Excusez-moi, cela ne vous dérange pas si je vous regarde parce que votre beauté me fait admirer « (un autre bluffeur)

« Ça ne te dirait pas de passer la fin de la journée avec moi, au cinéma par exemple, tu m’aimes vraiment »

« Tes yeux brillent au soleil, c’est dingue que » vive les causeurs ^^

« Dis-moi mademoiselle, dis-moi où tu vas et je t’y emmène » « par RER, bien sûr! » vous feriez mieux de ne pas le manquer, s’il ne répond pas, fuyez! rapidement !

Comme vous pouvez le voir, l’accostage «humour» de la cool lady, on ne va pas avec le dos de la cuillère, on fait le charmeur de coco (bavard avec un chat très exagéré).

Le côté « humour » exige que nous soyons encore assez chaulés et stimulés.

« Excusez-moi, je vous trouve éclaboussant » (après 2 secondes de silence, elle pourrait rire)

C’est de l’humour, puis elle est décontractée, n’oublions pas! C’est un jeu, vous joueur re joueur

Comme vous pouvez le voir, l’accostage «humour» de la cool lady, on ne va pas avec le dos de la cuillère, on fait le charmeur de coco (bavard avec un chat très exagéré). Le côté « humour » exige que nous soyons encore assez chaulés et stimulés.

Bref notre Cyndie a de quoi attirer notre attention pour un petit compliment ou une simple question mais elle a aussi un petit ami. Dirigeons-nous donc vers Samantha, très fatiguée de sa journée de travail.

10- Séduire Samantha qui rentre à la maison fatiguée du travail

Là aussi, ne vous précipitez pas avec des questions stupides sinon nous serons jetés. Ici, nous allons cool!

« C’est un très long voyage, c’est fatigant »

« Excusez-moi de vous ennuyer, mais nous sommes loin de …? » « 

La petite approche silencieuse et le discours cool de ce que l’on ressent à ses endroits ou sa rude journée pour qu’il daigne rejoindre la discussion et si ça colle, toujours dans l’attitude calme on rebondit tranquillement sur d’autres sujets pas trop directs (l’environnement ou une petite enquête du type « vous ne trouvez pas que …… »)

Là, soit elle nous parle, soit elle nous fait comprendre qu’elle est KO et bonne, respect on s’excuse gentiment (politesse, pas une humiliation); nous pouvons retenter le dialogue alors naturellement mais s’il se relâche sinon « au revoir » pour toujours.

Et puis on peut le porter quand même:

« Salut, comment vas-tu! Dit, tu as l’air vraiment fatigué! » (Sourire ou gifle, c’est la roulette) « Excusez-moi, je me sens épuisé, ça vous dit de vous appuyer contre mon épaule, ce sera plus confortable » (gars enflé)

« Puis-je te réveiller à quelle heure mademoiselle et comment? » « 

« Pardonnez-moi, êtes-vous fatigué? »

« Selon toi? », Dit-elle

« Et bien, c’est dommage, je voulais te séduire, tant pis pour moi alors » (lol)

« Vous allez bien, vous ne vous sentez pas mal, j’espère au moins » (secouriste tous les jours)

Eh bien, tout cela est ironique et nous pensons que des collisions stupides nous envoient dans le puits; ^^ pas sûr, n’oubliez pas que les femmes aiment être surprises et agréables.

11- Un dernier exemple

Olympe, une charmante tourterelle semble bien occupée derrière ses lunettes et ses papiers de fille de travail, mais qui n’essaye rien n’a rien!

Nous avons deux approches possibles (voir plus si vous jonglez bien avec mes amis): la petite information tranquille ou la petite question bien posée sur son activité mais dans le second cas montrez-vous intéressée par son métier et continuez à vous rabattre sur elle pour que ça se bloque mais ce n’est pas facile:

Moi: « Excusez-moi, vous avez beaucoup de travail j’ai l’impression; suis-je indiscret de vous demander dans quel secteur vous exercez? »

Je ne garantis pas la réponse mais s’il y en a une, sachez vous battre!

« Je connais bien ce secteur, j’avais une amie qui y travaillait et c’est vrai que ça a pris du temps mais c’était une femme courageuse et talentueuse »

 » Elle faisait….. « 

Elle comparera votre supposée amie avec elle et vous parlera de son travail…

D’accord, on s’en fiche, mais ça aide à démarrer la conversation et pourquoi ne pas l’inviter à boire un café pour la détendre mais n’oubliez pas de parler de vous aussi, cela lui permettra d’avoir un œil objectif sur vous . Dans les transports, on ne sait jamais à qui on se heurte (c’est ce que les femmes se disent donc soyons naturels et montrons que nous sommes de bonnes personnes).

Et nous pouvons le pousser à ses limites:

« Tu sembles si sérieux que je me demande comment tu seras quand tu feras du java »

Moi: « Je voudrais t’inviter dans un coffret pour éveiller ma curiosité » (direct)

Moi: « Dis vois, alors je peux t’aider, je suis un excellent comptable »

Elle: « Je ne suis pas comptable »

Moi: « merde, bien essayé quand même, mais je suis bon aussi au secrétariat » ^^^^

Ou encore: « Excusez-moi (vous feriez mieux de connaître le parfum ou de jouer à la roulette) ne serait-ce pas … comme du parfum? Je l’ai reconnu par son odeur. » Si ce n’est pas la bonne, ce sera l’occasion de poursuivre une discussion où elle vous dévoile son parfum.

12- Dans le train en vacances

Ajoutons que si vous êtes dans un transport de passagers de type TGV, à cause des touristes, des avions dans les gares ou les aéroports, utilisez en plus de l’environnement la conversation standard des voyageurs.

« Vous êtes aussi en vacances, vous allez dans quel coin, je vais vers la Côte d’Azur, j’espère qu’il fera beau »

« Excusez-moi, mademoiselle, où allez-vous? » « 

« Je vais dans le sud »

« Vous sortez au soleil ou vous rentrez chez vous? » « 

13- Amateur de cocktails

Ayez l’état d’esprit d’un homme qui aime les femmes et d’un joueur qui flirte est un jeu où vous ne vous prenez pas (immédiatement) au sérieux, détendu et naturel autant que possible avec une touche d’humour et une bonne touche de compliments donnés à droite temps; un état qui monte en soi comme un bon alcool exotique est ce que j’appelle le cocktail de l’amant en métaphore.

Savoir jongler avec ses facettes ou jongler avec les facettes des autres pour briser la glace

Antoine Peytavin

D’autres techniques de flirt chez Kamal!

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*