Mon meilleur ami sort avec mon ex! – Se remettre d’une rupture

meilleure amie sort avec mon ex

Votre meilleur ami a rencontré votre ex lors d’une fête. Du fil à l’aiguille, vous avez perçu un lien entre eux.

Deux jours plus tard, la nouvelle tombe comme un couteau: votre meilleur ami sort avec votre ex! Que vous apprend cette nouvelle inattendue?

Comment partager et discuter des choses? Voilà ce que nous verrons! Dans tous les cas, gardez à l’esprit que votre attitude révélera les sentiments que vous avez pour lui.

3 scénarios peuvent se présenter devant cette nouvelle:

Je suis envieux de leur bonheur

« Mon ex veut sortir avec mon meilleur ami ». Du fil à l’aiguille, les choses se font entre eux. Votre meilleure amie vous dit qu’elle a le béguin pour lui, des yeux pétillants et un sourire sur son visage.

Elle vous dit oh combien c’est génial…

Votre première réaction: vous avez un sentiment de dégoût.

Est-elle ma meilleure amie, celle qui dégouline d’amour, sans aucune décence, sans la délicatesse de se rendre compte qu’elle fait face à une pauvre fille, seule, à six pieds sous terre?

C’est le fait qu’elle déborde de son bonheur qui vous fait réaliser votre terrible solitude, et ça fait mal.

Le fait que cela vous renvoie également à l’échec de votre relation avec lui, encore plus amèrement. Votre estime de soi en prend un coup.

Tu es un peu jalouse mais c’est elle et non la relation qu’elle a nouée avec ton ex. Vous l’avez complètement oublié, d’ailleurs cette nouvelle vous fait réaliser que vous ne l’avez jamais aimé.

Je suis surpris et effrayé pour mon meilleur ami

Tu sens un trouble lié à l’effet de surprise. Vous ne vous attendiez pas du tout à ce qu’ils s’entendent!

Elle a une forte personnalité, est drôle, un peu fantaisiste mais elle a aussi des idées un peu figées parfois.

Il est plutôt réfléchi, indépendant et créatif. Vous savez qu’il n’est pas facile à attacher et qu’il a un côté séduisant qui peut se laisser emporter par le jeu.

Votre relation a été plus amicale et douce que passionnée. Votre amie, dans ses apparences fortes, est très vulnérable et vous avez un peu peur qu’elle s’emballe trop et que son cœur se brise tôt ou tard.

Je suis confus et très jaloux

Vous devez admettre que vous ne les avez pas présentés les uns aux autres, non pas parce que vous n’y avez pas pensé, mais parce que vous pensiez qu’ils pouvaient se plaire.

Et vous étiez très mécontent de cette idée. Ils se sont croisés et se sont parlés. A posteriori, vous vous êtes dit qu’il aurait été préférable que leur rencontre soit provoquée par vous et non par eux.

Vous ne pouviez pas vous empêcher de les regarder du coin de l’œil pendant qu’ils discutaient.

Il y avait une mauvaise impression à ton sujet. À l’époque, vous étiez trop choqué ou trop mauvais pour réaliser ce qui se passait sous vos yeux.

Aujourd’hui, vous vous rendez compte que c’est un sentiment de jalousie qui vous tourmentait tout au long de cette fameuse soirée, et qui ne cesse de vous déranger.

Observation qui vous amène à voir les choses en face: vous avez toujours des sentiments pour lui.

D’ailleurs, vous n’avez jamais imaginé que votre meilleur ami puisse vous faire ça. Elle savait que vous aviez du mal à vous remettre de cette relation.

Tu la veux aussi, mais moins qu’elle …

Il ne connaissait pas le contenu de vos sentiments. Vous vous blâmez surtout parce que vous n’auriez pas dû l’inviter à votre fête.

Vous pensiez que le revoir entouré d’amis vous aurait aidé à le voir différemment. Vous vous êtes trompé et vous vous blâmez pour votre naïveté.

Vous êtes contrarié et soudain vous redoublez de reproches contre eux. Un sentiment de trahison mêlé de jalousie et d’une colère obsédante vous accaparent.

Mon conseil: ne ruminez pas vos sentiments, cela aurait tendance à les accentuer et à les geler.

Elle est votre meilleure amie, vous avez l’habitude de tout vous dire, vous vous faites confiance alors dites-lui ce que vous pensez du fait qu’ils sortent ensemble.

Dites-lui les choses calmement, sans porter de jugement.

Parlez en votre nom « je » et non au nom de l’autre « vous »; elle risquerait de voir un ton accusateur et elle se retournerait, ce qui contournerait un vrai dialogue. Il est essentiel d’en parler pour minimiser la situation.

Antoine Peytavin

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*